• Vitalia Chiropratique

Les céphalées de tension

Mis à jour : juin 28


Certains d’entre vous pensent peut-être qu’il est parfaitement normal d’avoir des maux de tête en fin de journée ? Eh bien, pas du tout! Il existe plusieurs types de maux de tête (appelés scientifiquement « céphalées ») ayant chacun pour origine différentes causes et différents facteurs. Explorons aujourd’hui les céphalées de tension.


Qu’est-ce que c’est?

Les céphalées de tension sont le type de mal de tête le plus fréquent. Elles touchent jusqu’à 78 % de la population, des enfants aux adultes, et peuvent avoir une influence significative sur la qualité de vie des gens qui en sont atteints. [1] Puisqu'elles ont tendance à récidiver souvent, il est important de les prendre en charge.


Quelle en est la cause?

La présence de tensions au niveau des muscles du cou, du crâne, de la mâchoire ou du visage est à l'origine des céphalées de tension. [2] Les muscles sous-occipitaux sont d'ailleurs très souvent impliqués.

Le stress, le manque de sommeil et la fatigue sont aussi des facteurs importants pouvant contribuer aux céphalées de tension. [2,3] Des études sont également en cours afin de déterminer l’influence du système nerveux central dans ce type de céphalées ainsi que les mécanismes impliqués. [2]


Comment les reconnaître?

  • Elles sont décrites (ou ressenties!) comme une pression, un serrement ou un bandeau.

  • Elles touchent généralement les 2 côtés du crâne et se situent fréquemment au niveau des tempes ou du front.

  • Elles peuvent durer d’une trentaine de minutes à plusieurs jours.

  • Elles peuvent être associées à une sensibilité à la lumière ou aux bruits forts.

  • Elles ne sont pas aggravées par l’activité physique ou les activités quotidiennes.




Comment les éviter de façon naturelle?

  1. Diminuez votre niveau de stress. En effet, le stress est associé à une augmentation de la fréquence des céphalées. L'activité physique et la méditation constituent d'excellentes solutions pour diminuer votre niveau de stress.

  2. Consultez votre chiropraticienne. Votre chiropraticienne, grâce à sa formation universitaire, est en mesure d'évaluer et de diagnostiquer le type de maux de tête dont vous souffrez. Elle pourra ainsi établir avec vous un plan d'action personnalisé afin de soulager efficacement vos symptômes, d'en corriger la cause et de diminuer le risque de récidive. Les soins chiropratiques sont tout indiqués pour le traitement des céphalées de tension. Ils visent une mobilité optimale de votre colonne vertébrale ainsi que la réduction des tensions musculaires grâce au travail des tissus mous, aux exercices personnalisés et aux conseils santé individualisés selon votre condition et vos besoins. Il s'agit donc d'une approche globale, proactive et efficace.

  3. Corrigez votre posture. Votre posture est particulièrement importante puisque la position de votre tête influence significativement le stress imposé à la musculature de votre cou de même qu'à votre colonne vertébrale. Saviez-vous que pour chaque 2,5 cm (1 pouce) de déplacement antérieur de votre tête, son poids augmente de 4 kg (8,8 lb)? Votre posture est donc un élément important à considérer.

  4. Aménagez adéquatement votre environnement. Assurez-vous que votre poste de travail est aménagé de façon ergonomique afin de réduire le stress sur votre colonne vertébrale et sur votre musculature. Il s'agit d'un point à ne pas négliger.

  5. Prenez des pauses fréquentes. Vous travaillez en position assise ? Prenez des pauses fréquentes et étirez-vous ! Les postures prolongées peuvent provoquer des inconforts.

  6. Appliquez de la glace. Vous avez un mal de tête présentement ? L’application de glace au niveau de votre cou peut temporairement vous soulager. Rappelez-vous toutefois de consulter un professionnel de la santé sans tarder pour en déterminer la cause et ainsi, pouvoir être soulagé.

Au plaisir de prendre soin de votre santé ! 


Pour en apprendre davantage

Sur le web

Ordre des chiropraticiens du Québec

Association des chiropraticiens du Québec


Bibliographie

[1] Cephalalgia, The International Classification of Headache Disorders, 3rd edition 2018, Vol. 38(1) 1–211

[2] Cathcart et al. Stress and tension-type headache mechanisms, Cephalalgia, 2010, 30(10) 1250–1267

[3] Egilius et al. Precipitating and Aggravating Factors of Migraine Versus Tension‐type Headache, Headache: The Journal of Head and Face Pain, Vol. 41, Issue 6, June 2001, p. 554-558.

Vitalia Chiropratique familiale

365 Rue de la Visitation, Saint-Charles-Borromée, QC J6E 4N8

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

© 2018 Vitalia Chiropratique familiale - Dre Mariane Bonnier, chiropraticienne D.C.

Chiro |  Chiropratique |  Chiropraticienne |  Saint-Charles-Borromée |  Joliette |  Lanaudière